kali linux

Installer Kali Linux sur Windows : Dual-boot configuration

Installer Kali Linux sur votre PC Windows ajoute une puissante plateforme de test de pénétration à votre arsenal d’outils informatiques, sans avoir à quitter votre système d’exploitation natif. Utiliser la Windows Subsystem for Linux (WSL) vous permet d’exécuter une distribution Linux complète de manière transparente à côté de vos applications Windows classiques. Cette intégration facilite l’accès aux outils de sécurité de Kali Linux tout en conservant la fonctionnalité quotidienne de votre installation Windows.

A PC with Windows OS is being installed with Kali Linux

L’installation de Kali Linux via WSL est un processus simple qui commence par l’activation de la fonctionnalité WSL sur votre système. Après cela, vous pourrez obtenir Kali Linux directement depuis le Microsoft Store et l’exécuter comme n’importe quelle autre application. Vous avez également la possibilité d’activer l’interface graphique de Kali Linux, ce qui vous permet de profiter d’une expérience utilisateur complète et graphique, similaire à celle d’une utilisation sur une machine Linux native.

Pour ceux qui préfèrent une expérience plus traditionnelle, il est également possible de installer Kali Linux sur Windows en utilisant une machine virtuelle. Des solutions comme VMWare ou UTM permettent de créer un environnement isolé dans lequel Kali Linux peut fonctionner comme s’il était installé sur une machine dédiée, offrant ainsi une séparation claire entre les deux systèmes d’exploitation et une proximité avec l’expérience Kali Linux pure.

Exigences Préalables

A computer screen displaying the installation process of Kali Linux on a Windows PC

Avant de procéder à l’installation de Kali Linux sur votre système Windows, il est essentiel de vérifier certains prérequis pour s’assurer que le processus se déroule sans accrocs.

Compatibilité Matérielle

Votre ordinateur doit remplir certaines conditions de hardware pour pouvoir exécuter Kali Linux de manière optimale. Tout d’abord, vous aurez besoin d’au moins 20 Go d’espace disque disponible. Ensuite, la RAM doit être au minimum de 2 Go, bien que 4 Go soit recommandé pour une meilleure performance. Un processeur 64 bits est également nécessaire pour la plupart des distributions récentes de Kali Linux.

Sauvegarde des Données

Avant de débuter l’installation, il est crucial de réaliser une sauvegarde complète de vos données. Cela évitera la perte de vos informations importantes en cas de problème durant l’installation. Utilisez un disque dur externe ou un service de stockage en cloud pour sécuriser vos fichiers personnels et les données de votre système.

Téléchargement de Kali Linux

Vous devez télécharger la dernière version de Kali Linux depuis le site officiel de Kali Linux. Assurez-vous de sélectionner l’image ISO qui correspond à l’architecture de votre système, soit 32 bits ou 64 bits. Vérifiez également l’intégrité du téléchargement à l’aide du checksum pour éviter d’installer une version corrompue ou malveillante.

Création du Support d’Installation

La préparation d’un support d’installation est une étape cruciale pour installer Kali Linux sur votre PC Windows. Avant de commencer, assurez-vous de disposer d’une clé USB d’au moins 8 Go et du fichier image ISO de Kali Linux.

Utilisation de Rufus

Pour créer votre support d’installation, le logiciel Rufus est l’un des outils les plus fiables et faciles à utiliser. Tout d’abord, téléchargez Rufus depuis son site officiel. Après avoir lancé Rufus:

  1. Insérez votre clé USB dans un port USB.
  2. Sélectionnez votre clé USB dans le menu déroulant de Rufus.
  3. Cliquez sur le bouton de sélection à côté de “Création d’un disque bootable avec” et choisissez votre fichier ISO de Kali Linux.
  4. Assurez-vous que le schéma de partition est réglé sur GPT si vous utilisez UEFI ou MBR pour un BIOS hérité.
  5. Cliquez sur “Démarrer” pour créer votre support bootable.

Création de Clé USB Bootable

Une fois Rufus configuré, il formatera la clé USB et y copiera les fichiers nécessaires pour démarrer Kali Linux. Cela transformera votre clé USB en un support d’installation bootable. Il est important de noter que:

  • Toutes les données sur la clé USB seront effacées.
  • Le processus peut prendre plusieurs minutes, selon la vitesse de votre clé USB et la taille de l’image ISO.

Après la complétion, la clé USB sera prête à être utilisée pour installer Kali Linux sur votre PC Windows. Assurez-vous de modifier l’ordre de démarrage dans le BIOS ou UEFI de votre ordinateur pour démarrer à partir du support USB.

Configuration du BIOS/UEFI

Avant de procéder à l’installation de Kali Linux en dual-boot avec Windows, il est crucial de configurer correctement le BIOS ou l’UEFI. Ces étapes garantissent que votre système peut démarrer depuis la clé USB ou le DVD de Kali Linux.

Modification de l’Ordre de Démarrage

Pour installer Kali Linux, votre ordinateur doit démarrer à partir du support d’installation au lieu de démarrer directement sous Windows. Pour ce faire, accédez au BIOS/UEFI en pressant la touche appropriée (souvent F2, F10, F12, Del ou Esc) au démarrage du PC.

  • Recherchez l’option Boot Order ou Boot Priority.
  • Placez le lecteur USB ou DVD en première position dans la liste de démarrage.
  • Enregistrez et quittez le BIOS/UEFI.

Désactivation du Secure Boot

Le Secure Boot est une fonction de sécurité d’UEFI qui empêche le démarrage de logiciels non autorisés. Cependant, certaines distributions Linux peuvent ne pas être compatibles avec cette fonctionnalité.

  • Trouvez l’option Secure Boot dans les paramètres de sécurité ou de démarrage de l’UEFI.
  • Désactivez le Secure Boot.
  • Enregistrez vos modifications avant de quitter l’UEFI.

N’oubliez pas de consulter la documentation de Kali Linux pour des instructions spécifiques à votre situation.

Installation de Kali Linux

L’installation de Kali Linux sur votre PC Windows comporte plusieurs étapes clés qu’il est essentiel de suivre attentivement pour assurer une installation réussie et sécurisée.

Démarrage sur le Support d’Installation

Avant tout, vous devez préparer un support d’installation comme une clé USB ou un DVD sur lequel l’image de Kali Linux a été gravée. Assurez-vous de changer l’ordre de démarrage dans le BIOS de votre PC pour démarrer depuis ce support. Un guide visuel peut simplifier ce processus, tel que montré sur Installer Kali Linux (avec interface graphique) sur Windows 10 avec WSL.

Procédure d’Installation

Une fois que vous avez démarré sur le support d’installation, sélectionnez l’option ‘Graphical Install’ pour initier l’installation avec une interface graphique. Suivez les instructions à l’écran pour choisir la langue, configurer le réseau, et définir un mot de passe pour le compte principal. Pour une vue détaillée de la procédure, vous pouvez vous référer aux instructions précises fournies par la documentation officielle de Kali Linux.

Partitionnement du Disque

Le partitionnement du disque est une étape essentielle où vous déterminerez l’espace sur le disque dur qui sera alloué à Kali Linux. Vous aurez l’option de choisir entre un partitionnement manuel ou automatique. Si vous choisissez le manuel, sachez allouer suffisamment d’espace pour le système, en tenant compte des besoins de vos applications et stockage futur. Des conseils pratiques pour cette étape sont disponibles sur la page d’installation de Kali Linux.

Post-installation

Après avoir installé avec succès Kali Linux sur votre PC Windows, il est crucial de procéder à quelques étapes importantes pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité de votre système.

Mise à Jour et Upgrade

Votre première action après l’installation de Kali Linux devrait être de mettre à jour et upgrader le système. Exécutez dans le terminal les commandes suivantes :

sudo apt update
sudo apt full-upgrade -y

Cela permettra de télécharger et installer les dernières versions des paquets installés et de combler d’éventuelles failles de sécurité.

Installation des Outils Supplémentaires

Par défaut, Kali Linux est livré avec une pléthore d’outils de test d’intrusion. Toutefois, vous pouvez souhaiter installer des outils supplémentaires spécifiques à vos besoins. Utilisez la commande apt-get pour installer de nouveaux outils. Par exemple :

sudo apt-get install [nom_de_l'outil]

Faites des recherches pour connaître les outils qui seront les plus utiles pour vous, et consultez la documentation de Kali Linux pour obtenir des recommandations.

Résolution des Problèmes et Support

Lors de l’installation de Kali Linux sur Windows via WSL (Windows Subsystem for Linux), il se peut que vous rencontriez quelques problèmes courants. Voici des solutions pour vous aider à les résoudre.

Problème de connexion RDP : Si vous n’arrivez pas à connecter l’interface graphique de Kali Linux en RDP, assurez-vous que le service xrdp est installé et en cours d’exécution. Pour cela, exécutez sudo service xrdp status dans votre terminal Kali.

  • Mise à jour Windows : Avant d’installer WSL, vérifiez que votre système Windows 10 est à jour. Une version obsolète peut causer des incompatibilités.

Étapes d’installation incorrectes : Suivre précisément les instructions pas à pas peut éviter les problèmes d’installation. Si une étape est manquée ou mal faite, le processus peut échouer.

  • Activation de WSL : N’oubliez pas d’activer le sous-système Windows pour Linux avant d’essayer d’installer Kali Linux.

Problèmes de PowerShell : Certains problèmes peuvent survenir lors de l’utilisation de PowerShell pour installer Kali Linux. Assurez-vous d’exécuter PowerShell en tant qu’administrateur et de suivre les instructions Microsoft pour l’utilisation de commandes spécifiques.

  • Installation de composants manquants : Si des fonctionnalités ou des outils sont manquants après l’installation, installez les paquets nécessaires via le gestionnaire de paquets de Kali.

Assistance supplémentaire

Si vous avez d’autres difficultés ou questions, consultez la documentation officielle de Microsoft pour le dépannage de WSL ou les forums et communautés en ligne dédiés à Kali Linux et WSL.

Partager cet article
URL Partageable
Article précédent

Les plus beaux parcs nationaux en Thaïlande : Un voyage à travers la beauté naturelle

Article suivant

Que prévoir dans sa trousse à pharmacie avant un voyage en Thaïlande ?

5 1 vote
Note de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mathieu
Mathieu
22 jours il y a

Au top merci

Lire la suite
0
Partage